Faranah terre natale du panafricaniste, feu Pr Sékou Touré debout face aux agissements de l’Homme contre le Climat

Rejoint par les délégations de la Guinée Bisseau et ceux de la Gambie, la caravane Droits à la Terre, à l’Eau et aux Semences paysanne a bravée la route quelque peu impraticable, reliant Mamou a Faranah avec un pneu éclaté pour arriver dans la ville qui a vu naitre, l’une des figures emblématiques du panafricanisme en l’occurrence le Premier Président de la République de Guinée, Pr Sékou Touré.

L’ambiance était festive et la mobilisation notamment des femmes était forte à la Maison de Jeunes de Faranah, la cérémonie a débutée par les mots de bienvenue d’un des vices maires de la Commune Urbaine de Faranah, Elh Manty Mamadi Camara a fait part, de la satisfaction des autorités et des populations de la ville qu’il dirige, d’accueillir Ces artisans du développement dont la mission cadre parfaitement avec les aspirations des responsables de Faranah. Aucun développement n’est possible en dehors de la maitrise des eaux et des terres cultivables avait-il indiqué pour s’en réjouir.

Le porte-parole du Conseil Régional de la société civile locale, s’est également félicité de recevoir à Faranah la caravane dont il partage les messages pour une lutte commune, en faveur des communautés paysannes et pour une unité d’action dans le cadre du développement de l’Afrique.

En procédant à son intervention, le porte-parole de la Convergence a d’abord rappeler le processus ayant conduit à la mise en place de cette structure dont la principal a consisté, à mettre en synergie les efforts des mouvements sociaux pour lutter contre l’accaparement de deux matières indispensables à la vie des populations de la sous-région, à savoir la terre et l’eau qui sont une grande richesse précise Massa Koné.

Il appeler à une prise de conscience collective pour mettre au-devant de la scène, le savoir-faire africain, il faut minimiser les frontières et accepter nos valeurs de culturelles, il faut mettre en œuvre l’agro écologie en lieu et place des techniques importées d’ailleurs, dans le seul but de contrôler la consommation des africains, a conclu le porte-parole de la Convergence Globale Terres, Eau et Agroecologie paysanne.

En lançant officiellement les activités de la caravane, le gouverneur de la région de Faranah, Monsieur Lancei Condé à prouver qu’il a su bien assimilé les objectifs de la caravane avant de proposer des pistes de solutions aux problématiques posées par la Convergence.

C’est ainsi qu’il a souhaité une convergence des Etats africains pour une bonne gestion de nos terres et cours d’eaux, tourner dos au nationalisme pour assoir les bases d’une unité solide des communautés, que les textes de lois et législatifs des pays, poursuivent le même objectif, celui de la promotion de l’agriculture paysanne…

Le gouverneur a ensuite reçu les Kits de la caravane et le livret vert de la convergence dont il promet de faire remonter au plus haut niveau, la cérémonie a pris fin avec une visite des stands d’expositions des produits agricoles, fruits des pratiques de l’agroécologie présentés par les femmes de Faranah, il faut aussi noté la tenue d’une d’une conférence public sur l’impact du changement climatique sur le Fleuve Niger.