// Vous lisez...

Vu sur le web

Sensibilisation sur l’accaparement des terres, de l’eau et des semences : Une caravane de la Société civile sillonne l’Afrique de l’Ouest

La Société civile sénégalaise va recevoir du 16 au 18 mars à Da­kar, plus précisément à Dia­m­niadio, une caravane ouest-afri­caine de sensibilisation sur les droits à l’eau, à la terre et aux semences. Cette caravane, qui a déjà débuté depuis le 4 mars à Ouagadougou, avec des escales d’échanges et de sensibilisation dans différentes localités du Burkina Faso, va passer par le Mali avant d’atterrir au Sénégal.

L’objectif recherché par les caravaniers est de porter au siège de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uem­oa), de la Cedeao et auprès des autorités politiques et admi­nis­tra­tives de chaque pays le livre de la convergence globale des lut­tes pour la terre et l’eau. Cela, afin d’influer les politiques et pro­­cessus de décision, dénoncer « la criminalisation et le harcèlement » des défenseurs des droits humains et les soutenir. Il s’agit aussi de mettre en synergie les actions des organisations au ni­veau de chacun des pays à traverser pour propulser la dyna­mique des plateformes natio­na­les, de sensibiliser les populati­ons sur la nécessité de lutter pour que la terre, l’eau et les se­mences demeurent des biens communs accessibles à tous, et en­fin, donner de la visibilité à la convergence et l’établir en tant qu’­acteur qui rassemble des mou­vements et organisations de base au niveau sous-régional. A la fin de la caravane, un livre vert sera remis au président de la Ré­publique, Macky Sall, qui est en outre le président en exercice de la Cedeao.
Au Sénégal, la caravane pas­sera par Tambacounda, Ross Bé­thio, Kaolack, Mékhé, avant d’a­r­river le 16 mars à Diam­nia­dio. Les thèmes qui seront déve­lop­pés varieront en fonction des lo­ca­lités d’escale de la caravane, mais porteront sur le foncier, l’accaparement des terres, l’eau ou les semences.

Lire la suite sur lequotidien.sn

Commentaires

Pas de Message