// Vous lisez...

Messages clés

Les intrants chimiques, l’essence des semences industrielles menacent la diversité de nos semences paysannes

L’utilisation des semences hybrides ou OGM, implique la fertilisation massive avec les engrais chimiques et les pesticides et augmente la dépendance des populations. La diversité de nos semences paysannes – garante de pratiques agro écologiques nourricières et de notre souveraineté alimentaire est ainsi menacée par l’invasion progressive de semences industrielles et commerciales nécessairement lié à l’utilisation des engrais chimiques. Cette pratique est favorisée par les lois nationales et sous régionales sur le commerce des semences.

En effet, le système de catalogue et de certification favorise des variétés commerciales épurées et oblige les paysans à repayer leurs semences chaque année ou tous les 2 ou 3 ans. Il exclut peu à peu nos variétés traditionnelles, locales, paysannes, qui ont pourtant fait leurs preuves dans nos champs. Ce type d’agriculture qui vise plutôt la production en grande quantité pour la commercialisation et l’exportation au dépend des productions familiales ne garantit pas l’atteinte de la souveraineté alimentaire.

Commentaires

Pas de Message