// Vous lisez...

Messages clés

Les autorités sont les premiers garants du respect des droits humains et des biens communs, elles ont obligation de protéger les activistes des droits de l’homme

Quand les individus et les communautés défendent leurs droits en résistant à l’accaparement de leurs ressources naturelles et à l’imposition d’un système alimentaire industriel, ils sont harcelés, criminalisés, emprisonnés et même assassinés. La criminalisation des militant-e-s et communautés qui se battent pour la protection des biens communs est aujourd’hui un phénomène courant, quoique caché par les autorités. Celles-ci devraient, de façon consciente, travailler avec les mouvements sociaux opérant sur les questions de terre, eau et semences paysannes et prendre en compte leurs aspirations légitimes.

Commentaires

Pas de Message