// Vous lisez...

Messages clés

Garantir l’accès des femmes à l’exploitation des terres renforce la souveraineté alimentaire

Selon les experts, les femmes constituent plus de 60% de la main-d’œuvre agricole en Afrique subsaharienne. Elles sont à l’origine de 60 à 80% de la production alimentaire du continent. Elles constituent près de la moitié de la main-d’œuvre agricole et s’occupent de 80 % à 90 % de la transformation, du stockage et du transport des aliments, ainsi que des travaux de sarclage et de désherbage. Malgré cet apport capital, seules 15% des femmes agricultrices sont sécurisées sur leur exploitation agricole. Alors que les femmes rurales sont un puissant levier du développement agricole, leur potentiel est encore freiné par les disparités entre les hommes et les femmes. Si les agricultrices disposaient des mêmes facilités de production que leurs homologues masculins dans le monde, elles pourraient accroître leurs rendements agricoles de 20 à 30 %.

Commentaires

Pas de Message